Clinique vétérinaire

du Dr Bardet

Les maladies de l'épaule

L’épaule est une articulation complexe très mobile. Elle est constituée de l’emboitement de la tête de l’humérus dans la cavité glénoïdale (située au bord de l’omoplate). Cette articulation est formée par une capsule articulaire et stabilisée par des tendons et des ligaments

Les atteintes de l’épaule se traduisent cliniquement par une boiterie d’un membre antérieur et une douleur de l’articulation. Différentes lésions sont observées communément :

- ostéochondrite disséquante (OCD : lésions du cartilage articulaire),

- tendinite/déchirure du tendon du biceps,

- fractures,

- instabilité (la tête humérale sort de la cavité glénoïdale),

- arthrose (qui n’est pas une maladie de l’épaule mais la traduction d’un dérangement interne parmi lesquels l’instabilité est le plus commun)…

L’OCD est la maladie la plus fréquente chez le chien de grande taille en croissance. L’instabilité de l’épaule est la maladie la plus commune chez le chien adulte comme chez l’Homme.

Un examen clinique minutieux doit être réalisé par le vétérinaire, en portant une attention particulière à la mobilisation, à la palpation et à la recherche de la douleur de l’épaule.

La radiographie apporte des informations très grossières et reste limitée, elle permet de détecter les lésions osseuses (fractures, luxations, arthrose). L’observation des tissus mous intra-articulaires (cartilage, ligaments, tendons, enveloppe) fait appel à l’arthoscopie de l’épaule (à lire par ailleurs).

Vue du tendon du biceps dans la coulisse bicipitale
Déchirure partielle du tendon du biceps
Vue d’une lésion d’ostéochondrite disséquante

L’arthroscopie n’est pas seulement un outil diagnostic puisqu’elle permet également le traitement de nombreuses affections :

- exérèse de fragments cartilagineux (OCD), de souris articulaires,

- traitement de la déchirure du tendon du biceps,

- traitement de l’instabilité médiale de l’épaule par thermocapsuloraphie ou par pose d’ancres osseuses,

- arthrolavage des arthrites septiques.

Exérèse d’un fragment cartilagineux sous arthroscopie

Il est parfois nécessaire d’avoir recourt à des techniques chirurgicales plus invasives avec ouverture de la capsule articulaire (arthrotomie).

L’arthroscopie a permis de découvrir très récemment et de traiter des maladies de l’épaule dont on ignorait l’existence (instabilité de l’épaule, déchirure du tendon du biceps, maladies inflammatoires…). De ce fait, le pronostic d’une boiterie de l’épaule à changer radicalement.