Clinique vétérinaire

du Dr Bardet

Le traitement de l'arthrose par le plasma enrichi en plaquettes (ACP de chez ARTHREX) chez le chien: les mêmes effets cliniques que les AINS mais durables et sans les méfaits

Introduction

Les boiteries d'origine arthrosique sont une des présentations cliniques les plus communes chez le chien, le grasset et le coude étant les 2 articulations les plus communément affectées. La palette des traitements médicaux et chirurgicaux de l'arthrose est extrêmement large. Bien que de nombreux produits soient régulièrement présentés, il est reconnu que le contrôle du poids, les anti-inflammatoires et les chondroprotecteurs sont les traitements préférentiels des vétérinaires mais ces traitements ne sont jamais curatifs à l'exception des prothèses. Depuis peu, une méthode mini invasive de traitement de l'arthrose est apparue chez l'homme et le chien sous forme de plasma enrichi en plaquettes (PEP). Jusqu'à présent, l'efficacité de ces injections intra-articulaires n'était démontrée que chez l'homme (photo 1) et le cheval chez lesquels elles sont utilisées en médecine du sport pour le traitement des lésions osseuses, tendineuses et ligamentaires. Le but de cette lettre est de présenter une méthode simple d'utilisation du PEP chez le chien et le chat : l’ACP(ARTHREX).

photo 1

Physiopathologie de l'arthrose et mécanisme d'action du PEP

L'arthrose est associée à un trouble du métabolisme du cartilage articulaire avec diminution de l'anabolisme et augmentation du catabolisme. Le tout est secondaire à une destruction de la matrice extracellulaire et de ses composants, principalement le collagène de type II et les aggrécanes. Ces changements de métabolisme sont accompagnés d'une inflammation au sein de la membrane synoviale et du liquide synovial. Le PEP intervient grâce à la libération à partir des plaquettes de facteurs de croissance qui augmentent le métabolisme du cartilage articulaire, stimulent la production endogène d'acide hyaluronique et diminuent des effets cataboliques ainsi que la concentration des marqueurs de l'inflammation et de la douleur. L'effet antalgique reconnu est associé à la diminution de la concentration en TNF-alpha.

photo 2

Présentation de la méthode ACP (Arthrex)

La méthode ACP (Autologous Conditioned Plasma) utilise un système clos de double seringue permettant la centrifugation (photo 3) et la récupération du plasma prêt directement pour l'injection articulaire et une centrifugeuse spécialement réglée à 1500 tr/mn pendant 5 minutes. Le sang est prélevé à la jugulaire puis centrifugé dans la seringue spécialisée. Une telle centrifugation élimine pratiquement toutes les cellules sanguines à l'exception des plaquettes. Le plasma enrichi contient du sérum, des plaquettes activées, des facteurs de croissance et des protéines. La seringue intérieure contenant le plasma est utilisée directement pour l'injection intra-articulaire après préparation aseptique de l'articulation. Il est conseillé de réaliser 1 à 4 injections pour chaque articulation.

photo 3

Indications et résultats

À ce jour, l'utilisation de l’ACP est limitée au traitement de l'arthrose chez le chien, tout en sachant que les indications sont plus vastes chez l'homme et chez le cheval. Nos indications principales sont la prévention et le traitement postopératoire de l'arthrose du grasset, du coude et de l'épaule. L’ACP apparaît intéressant après traitement des déchirures du ligament croisé cranial par l’ostéotomie de nivellement du plateau tibial lorsque l'arthrose est déjà établie ainsi qu'après traitement des dysplasies du coude par arthroscopie en présence de lésions cartilagineuses évidentes. Il en est de même avec les instabilités de l'épaule traitées tardivement avec dégradation articulaire. La première étude randomisée sur 20 chiens de l'efficacité d'une seule injection intra-articulaire de plaquettes autologues dans une seule articulation démontre une amélioration significative de la boiterie d'après des critères subjectifs (évaluation par les propriétaires de la sévérité de la douleur et de la boiterie) ainsi que par des critères objectifs (mesure des forces au sol chez les chiens évalués). L'efficacité de l’ACP apparaît semblable à celle des anti-inflammatoires non-stéroïdiens mais elle perdure bien au-delà du traitement. Notre expérience personnelle nous montre que plusieurs injections améliorent la qualité des résultats cliniques. La durabilité de l'amélioration n'est pas encore bien déterminée.

En conclusion, l’ACP(ARTHREX° est un produit autologue préparé à partir d'un système clos stérile présentant l'avantage d'avoir des propriétés antalgique, anti-arthrosique et régénératrice sans effet secondaire et avec rémanence.

photo 4