Clinique vétérinaire

du Dr Bardet

Les petits chiens et les chats bénéficient aussi de prothèses totales miniatures de la hanche

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site :
www.prothese-hanche-chien.com

Résultats des PTH: 96% de Chiens normaux

Les prothèses de la hanche sont reconnues comme le meilleur traitement chirurgical des maladies douloureuses et invalidantes irréversibles de la hanche pour lesquelles le traitement médical est devenu inefficace chez les chiens. Elles permettent une récupération intégrale de la marche dans 92 à 96 % des cas selon les auteurs contrairement aux résultats de l'excision de la hanche pour laquelle les bons résultats ne sont que de 38 %.

Miniaturisation des PTH

Récemment, la miniaturisation des prothèses et de l'instrumentation a permis l'utilisation des prothèses de la hanche chez les chiens de petite taille et chez les chats de moins de 10KG. Notre étude rapporte l'utilisation de 28 PTH Porte chez les petits chiens et les chats.

Les indications pour la chirurgie sont la dysplasie de la hanche (15) les luxations traumatiques associées à une dysplasie (4). Les fractures comminutives de la tête du col du fémur (4) pour les plus communes. Les résultats cliniques sont excellents et bons dans 92 % des cas.

Exemple clinique

L’exemple est celui d'un chat Maincoon de 18 mois pesant 9 kg présenté pour des fractures bilatérales des têtes du fémur traitées par ostéosynthèse par broches. Une nécrose de la tête du fémur est apparue bilatéralement. Deux prothèses totales de la hanche miniatures furent implantées (tiges de 4 mm, tête et cotyle de 8 mm de diamètre. La récupération postopératoire fut intégrale.

Conclusions

les PTH réalisées chez des chiens de petite taille (moins de 10 kg) et chez les chats ont d'excellents et de bons résultats chez 92 % des animaux. Les PTH miniatures apparaissent donc comme une alternative de choix pour les maladies de la hanche par rapport au traitement médical et à l'excision de la tête et du col du fémur. Cette intervention permet d'améliorer la qualité de vie et de maintenir les fonctions mécaniques des animaux ainsi traités.