Clinique vétérinaire

du Dr Bardet

98 % des chiens paraplégiques avec sensibilité profonde remarchent après un scanner et une hémilaminectonie

Les hernies discales dorsolombaires

Les hernies discales dorsolombaires sont des affections communes chez le chien et tout particulièrement chez les races chondrodystrophiques. Le pic d'incidence de ces hernies se situe entre 3 et 6 ans. 85 % des lésions sont localisées entre T 11 et L2 –L3.

Les symptômes de la hernie discale sont caractérisés par de la douleur associée ou non à des signes neurologiques sous forme de parésie ou de paraplégie avec ou sans sensibilité profonde. Les signes neurologiques s'aggravent avec l'importance de la compression spinale. En plus de l'effet de masse, la rapidité de la compression médullaire apparaît importante.

Diagnostic: myélographie ou scanner?

Le diagnostic de hernie discale repose sur la prise détaillée des commémoratifs, l'examen neurologique et les examens complémentaires. Classiquement, les paraplégiques sont soit MNC soit MNP. La localisation exacte de la hernie discale utilise soit la myélographie soit le scanner, voir le myélo-scanner ou l’IRM. Le scanner est reconnu comme étant plus précis, plus rapide et moins invasif que la myélographie. Il est en général beaucoup plus simple de localiser le matériel discal sur l'un des côtés voir sur le plancher du canal vertébral. Le myélo-scanner n'est utilisé qu'exceptionnellement lorsque le matériel discal n'est pas minéralisée. Le scanner est devenu, du fait du développement du nombre d'appareils, l'examen de choix.

Prise en charge: la chirurgie dans les meilleurs délais favorise les meilleurs résultats

Le diagnostic de hernie discale repose sur la prise détaillée des commémoratifs, l'examen neurologique et les examens complémentaires. Classiquement, les paraplégiques sont soit MNC soit MNP. La localisation exacte de la hernie discale utilise soit la myélographie soit le scanner, voir le myélo-scanner ou l’IRM. Le scanner est reconnu comme étant plus précis, plus rapide et moins invasif que la myélographie. Il est en général beaucoup plus simple de localiser le matériel discal sur l'un des côtés voir sur le plancher du canal vertébral. Le myélo-scanner n'est utilisé qu'exceptionnellement lorsque le matériel discal n'est pas minéralisée. Le scanner est devenu, du fait du développement du nombre d'appareils, l'examen de choix.

Nouveautés et avenir

a calcification des disques intervertébraux est commune chez le teckel. Une étude danoise vient de mettre en évidence un locus sur le chromosome 12 hébergeant les variations génétiques du développement de la calcification des disques intervertébraux chez le teckel.

Dans une étude japonaise, la transplantation de cellules souches prélevées à partir de la moelle osseuse chez les chiens paraplégiques sans sensibilité profonde a permis à 90% des animaux de remarcher.